PROFESSIONNELS News / Gerflor met son expertise au service du musée des Confluences de Lyon
27.06.2019

Gerflor met son expertise au service du musée des Confluences de Lyon

Gerflor-vn-news-Expo-Mini-Monstres-Confluence

Gerflor met son expertise et sa technologie au service du musée des Confluences de Lyon

Gerflor est le mécène de la nouvelle exposition « Mini-Monstres, les invisibles » du musée des Confluences de Lyon du 26 juin 2019 au 3 mai 2020. Avec plus de 680 000 visiteurs par an, le musée des Confluences est le musée le plus visité de France après Paris.

A travers un accord de mécénat en nature et en compétences inédit dans l’histoire du musée des Confluences, les experts techniques et les designers de Gerflor ont relevé le défi de participer au caractère immersif de l’exposition en proposant et réalisant avec les scénographes les sols et les décorations murales des différents espaces.

Gerflor a fourni et installé 76 m² d’une nouvelle offre de revêtements de sol, le Taralay Impression Numérique, et 26 m² de revêtements muraux SPM Decoprint. Ces deux produits bénéficient des dernières technologies d’impression numérique pour permettre aux architectes et aux décorateurs d’intérieurs de proposer à leurs clients des projets de plus en plus singuliers et personnalisés.

Après le lancement en janvier 2019 de MyTaraflex, un service de personnalisation des sols sportifs souples unique au monde, Gerflor proposera aux professionnels du bâtiment la nouvelle offre Taralay Impression Numérique avant la fin de l’année 2019. Gerflor poursuit ainsi sa stratégie de démocratisation de l’impression numérique, une technologie jusque-là réservée à certains de ses clients les plus exigeants comme l’aéronautique ou la construction automobile.
 

A PROPOS DE L’EXPOSITION « MINI-MONSTRES, LES INVISIBLES »

« Mini-monstres, les invisibles » propose de se familiariser avec les parasites qui nous incommodent et nous dégoûtent. Pour la première fois, le musée des Confluences produit une exposition pour le jeune public de 7 à 12 ans, à visiter en famille. Elle propose de basculer dans un monde parallèle, où l’infiniment petit est mis en scène à une échelle surprenante, où le visiteur devient petite bête. Son parcours invite à se glisser dans la peau d’un scientifique qui, grâce au microscope, vient percer le mystère de ce monde minuscule.